Aphélie Radio

Le laboratoire sonore de Mains d’Œuvres

© Nicolas Demare

Des cris d'amour pour Mains d'Œuvres

Dans cette capsule sonore, revivez la mobilisation du samedi 12 octobre, de 9h à 19h devant la mairie de Saint-Ouen. Les cris d’amour sont poussés par Claire Lapeyre Mazérat, Mélanie Martinez-Llense, GAFT, Arnaud Rebotini, Vox Low, Izia, Dominique Gilliot, Gerald Kurdian, et The George Kaplan Conspiracy.


Rappel des faits 


Mains d’Œuvres a fait l’objet d’une expulsion par les forces de l’ordre mardi 8 octobre 2019. William Delannoy, Maire de Saint-Ouen, après de nombreuses années de menaces et de contre-vérités à notre encontre, est passé aux actes.


Mains d’Œuvres est sous scellés. Les 70 salarié.e.s de l’association, les 250 artistes et associations en résidence, les 300 élèves de l’école de musique n’ont plus accès à leurs outils de production et à leur matériel, etc. Les conséquences économiques et sociales sont désastreuses. En 6 jours, nous recensions déjà plus de 300 000€ de pertes sur l’écosystème de Mains d’Œuvres, sans inclure les pertes collatérales de tous nos partenaires, prestataires, organisateurs de spectacles etc.


Nous ne cherchons pas à nous opposer à une décision de justice, mais nous demandons le droit à être respecté·e·s, le droit à attendre la décision finale de la justice, le 3 décembre 2019, avec le résultat de l’appel ainsi que, dans le cas d’une décision en notre défaveur, le droit d’un temps nécessaire pour déménager et libérer les lieux dignement.


Après 20 ans d’action artistique et sociale sur le territoire, après avoir accompagné des milliers d’artistes dans leur développement, après avoir formé des centaines de jeunes professionnels de la culture et en tant que référence internationale pour les tiers lieux, Mains d’Œuvres ne peut être rayé de la carte par la décision d’un seul homme.


Nous avons reçu de nombreux messages officiels de soutien de la part de nos partenaires institutionnels, des réseaux professionnels et de nombreuses personnalités. Les médias en parlent, la pétition atteint bientôt 60 000 signatures, et 5000 se sont rassemblés pour nous soutenir lors 2 manifestations devant la mairie. Chaque jour passé sans activité, depuis le 8 octobre, fragilise l’association, puisque, 60% de nos ressources sont directement liées au bâtiment, mais Mains d’Œuvres vit et se bat, partout, tous les jours, dans la rue, l’espace et les cœurs.


Vous pouvez nous aider en signant la pétition, faisant un don sur hello asso, ou encore en participant à nos cris d’amour.